Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Charlène LAMBERT
27 avril 2021
Au sujet de l’accouchement<br />
masqué

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Au sujet de l’accouchement
masqué

En cette période de pandémie, dans la plupart des maternités, l’accouchement doit se faire masqué [1]. Difficultés à respirer et à rendre la poussée efficace, augmentation de l’anxiété et redoublement des nausées sont les thèmes qui reviennent à ce sujet, notamment derrière le hashtag #StopAccouchementMasqué lancé par le collectif Stop aux violences obstétricales et gynécologiques (StopVOGfr). D’après l’enquête qu’il a menée, il y aurait plus de complications à l’accouchement avec le port du masque, en particulier une plus grande instrumentalisation (ventouse, cuillère ou forceps), des perfusions d’ocytocine plus fréquentes et une plus grande apparition de fièvre [2]. Ainsi, le port du masque est parfois considéré comme une violence obstétricale, puisqu’il ne favorise pas un accouchement serein et entrave le bien-être de la mère. Cette obligation dissuade certaines futures mères de se rendre à la maternité le jour J, ce qui n’est pas sans danger et qui ne correspond pas à un accouchement préparé et accompagné à domicile !

Le gouvernement, soucieux de la santé de son personnel s’exprime : « Le port du masque chez la femme qui accouche est souhaitable en présence des soignants mais qu’il ne peut en aucun cas être rendu obligatoire. » [3], et ce, sans distinction de résultat positif ou négatif au test Covid appliqué à l’entrée de la maternité. Doit-on, alors, se sentir coupable d’accoucher sans masque, d’autant plus si le test est négatif ? Quoi qu’il en soit, il faut savoir que c’est possible de l’enlever, même en cas de test Covid +.

La Haute Autorité de Santé distingue, quant à elle, les différentes phases de l’accouchement : « Il est recommandé que la femme porte un masque chirurgical autant que faire se peut pendant la première phase du travail (changé aussi souvent que nécessaire pour garantir son efficacité) puis ôte le masque pendant la phase d’expulsion ; les professionnels de santé doivent alors porter un masque FFP2 et une protection oculaire. » [4]

Comment expliquer alors que des parturientes en pleine poussée, suffocantes, se voient interdites d’enlever leur masque ou se voient offrir un « privilège » de l’ôter quelques minutes ? Notre propos n’est pas de pousser au « bas les masques », mais d’informer sur le droit de le faire, pour rassurer les futures mères qui s’apprêtent à aller accoucher. A vous d’observer, et de décider : que préconise la maternité (n’hésitez pas à vous informer en amont !) ? Comment sont équipés les personnels soignants en salle d’accouchement ? Quel est résultat de votre test Covid ? Quel est votre ressenti avec le masque ? etc.

****

[1] https://www.facebook.com/StopVOGfr/photos/a.2150523595009388/3551518704909863/

[2] Tou.te.s Contre les Violences Obstétricales et Gynécologiques (20/07/2020), « Rapport d’enquête sur la grossesse, l’accouchement et le post-partum pendant l’épidémie de Covid-19 » , p. 24, disponible à : http://stop-vog.fr/rapport_enquete_naissance_covid.pdf

[3] Gouvernement (9 novembre 2020), « Communiqué de presse : Les conditions d’accouchement en période de COVID 19 : assurer le bien-être et la sécurité des femmes, protéger les soignants », disponible à : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/201109_-_cp__conditions_daccouchement_pendant_ce_nouveau_confinement.pdf

[4] HAS (01/12/2020), « Réponses rapides dans le cadre de la Covid-19 - Continuité du suivi des femmes enceintes », disponible à : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3168584/fr/reponses-rapides-dans-le-cadre-de-la-covid-19-continuite-du-suivi-des-femmes-enceintes#:~:text=R%C3%A9ponse%20rapide%20n%C2%B014,doivent%20alors%20porter%20un%20masque

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
accouchement masque
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Accoucher chez soi : témoignage de Marion, qui a vécu l'AAD

Accoucher chez soi : témoignage de Marion, qui a vécu l'AAD

Lumières tamisées et musique douce. La piscine est prête. Détendue, à quatre pattes, son ventre...

Charlène LAMBERT
1 avril 2021
Ne nous culpabilisons pas de notre col indocile

Ne nous culpabilisons pas de notre col indocile

Suite à l'interview d'Isabelle Calmels pour la newsletter de printemps, une phrase qu'elle a...

Charlène LAMBERT
1 avril 2021
Coup de coeur biblio du mois de Mai

Coup de coeur biblio du mois de Mai

" Le bébé est un mammifère " de Michel OdentLe titre peut paraître un peu choquant à première...

Florence Vieillard Apvrille
6 mai 2021
Coup de cœur de juillet ! Et nouveau livre de la biblio !

Coup de cœur de juillet ! Et nouveau livre de la biblio !

Découvrez l'histoire du cerveau pendant les 270 jours de la grossesse et les deux premières...

Geneviève OLIVIER
23 juillet 2021
La sophrologie pour se libérer de sa charge mentale !

La sophrologie pour se libérer de sa charge mentale !

Orlanne anime un cycle d’ateliers de sophrologie qui débute le 17 mai. C’est tout nouveau dans...

Charlène LAMBERT
13 mai 2021
Coup de cœur biblio du mois d'avril

Coup de cœur biblio du mois d'avril

Le cerveau de votre enfant du Dr Daniel J. Siegel et Tina Payne BrysonC'est un manuel...

Geneviève OLIVIER
16 avril 2021